Skip to content

Construire une organisation Produit dans une entreprise à impact

Less than 1 minute Minutes

Nous vous proposons de rencontrer aujourd’hui Hélène Lucien, CPO de 50inTech dont le parcours illustre 2 axes stratégiques : utiliser les nouvelles technologies pour répondre aux besoins du marché et construire un futur plus inclusif.

Un parcours d’entrepreneure confirmée

Hélène Lucien a développé une solide expérience depuis bientôt 20 ans. Forte d’une formation universitaire en mathématiques pures et d’une formation à l’ESSEC, elle s’est illustrée en tant qu’entrepreneure en créant 2 startups dans le domaine du Traitement du Langage Naturel (NLP). Elle a également forgé sa pratique et son expertise dans le domaine des médias audiovisuels en accompagnant de grands acteurs européens tels que la BBC, France TV, Radio France ou encore ARTE à élaborer leur stratégie de croissance dans un contexte de crise où l’enjeu est de capter une audience aux usages changeants.

Hélène Lucien a rejoint 50inTech depuis bientôt 2 ans en tant que CPO pour aider les co-fondateurs à redéfinir la vision et redessiner les axes stratégiques de l’entreprise. 

Redéfinir la vision

Créée en 2019 par Julien Londeix (ex-Deezer) et Caroline Ramade, ancienne co-directrice digitale de la Mairie de Paris, 50inTech propose des outils pour attirer et fidéliser les talents féminins dans les start-ups et départements tech des grands groupes. 

Revoir le positionnement

A son arrivée, l’équipe est constituée de 15 personnes avec une ébauche d’organisation Produit qu’Hélène doit développer et consolider. Le produit consiste en un jobboard SaaS sur lequel les entreprises partenaires publient leurs offres d’emploi.

La mission principale d’Hélène Lucien est de construire et structurer une équipe Produit. Mais avant cela se pose la question de la vision de l’entreprise.

En échangeant avec les collaborateur·rice·s de 50inTech, il en ressort que chacun·e a une vision de la vision qui lui est propre. La tâche principale est donc de redéfinir cette dernière et d’aligner tous les membres de l’entreprise par souci de cohésion mais également pour définir le futur de 50inTech.

Le quotidien d’Hélène est partagé entre : 

  • élaborer la vision : animer les ateliers puis s’assurer que tout le monde est aligné
  • parler aux utilisateur·rices : échanger, s’assurer que l’entreprise va dans la bonne direction concernant leurs attentes
  • sonder la concurrence : comprendre le secteur et le positionnement des principaux concurrents afin de bien situer 50inTech sur le marché

Ce premier chantier a permis de redéfinir le positionnement de 50inTech : on passe d’une réponse primaire à un besoin du marché – attirer des talents féminins – à une entreprise ancrée sur le marché, qui a identifié ses personae et qui répond à ses besoins. On passe d’un modèle sales-led-growth orienté à un modèle qui s’appuie sur les besoins des utilisateur·ice·s pour offrir une vraie proposition de valeur aux clients et utilisateurs ainsi qu’à une nouvelle cible identifiée.

La tendance marché va dans ce sens : l’évolution de la réglementation européenne avec l’édiction d’obligations pour les entreprises et la promotion d’une politique en matière de Diversité, d’Égalité et d’Inclusion (DE&I ou DEI) dans l’entreprise crée un terreau propice à l’évolution sociétale et aux entreprises telles que 50inTech. Cela a un impact direct sur les produits proposés par 50inTech à destination des entreprises, mais aussi aux personnes qui s’identifient en tant que femmes.

Structurer l’équipe

Cette redéfinition de la vision et de la mission amène Hélène à renforcer l’équipe. Cinq recrutements ont eu lieu, sans compter l’appel à des externes sur différents postes, des développeurs aux sales. L’équipe Produit est centrée autour de 3 Product Managers, d’un Product Designer et Data scientist.

Les recrutements ne se matérialisent pas uniquement par l’arrivée de nouvelles personnes : la personne au poste de talent seeker à l’époque cherchant à évoluer professionnellement, Hélène l’a intégrée à l’équipe Produit, ce qui a permis non seulement de répondre positivement à un souhait de mobilité de carrière en interne mais également de renforcer  l’équipe Produit avec une source de connaissance approfondie en matière de recrutement.

Soutenir la vision

Mettre en place un système de feedback

Parler à ses utilisateurs est essentiel pour s’assurer qu’on va dans le bon sens mais organiser des entretiens utilisateurs ne suffit pas. Il faut que l’ensemble de l’entreprise y participe et savoir ensuite structurer ces retours. Pour cela, Hélène met en place un système de feedbacks utilisateur et client. Le but est d’avoir un système de retours régulier et pertinent. De nombreuses itérations ont lieu avec le customer success, les sales et le produit pour arriver à un template abouti. Une fois recueillis, les retours sont ensuite hiérarchisés en fonction de la vision et des challenges établis à court ou moyen terme par l’équipe Produit.

Utiliser le bon framework 

Différents frameworks existent pour définir les prochains challenges à inscrire sur la roadmap. Hélène et son équipe utilisent volontiers le framework de priorisation RICE même si, selon Hélène, l’élément C (pour “Confidence”) dans les 4 éléments est difficilement appréciable. Pour cela elle utilise plus volontiers le Confidence Meter défini par Itamar Gilad pour mieux apprécier cet indicateur du framework. Comme tout conseil ou framework, l’adapter à son besoin est plus bénéfique que de l’appliquer dans sa théorie première. 

Trouver les bonnes mesures

“il faut trouver par rapport à l’impact la mesure qui va faire sens et que tu vas suivre.”

De même, une part importante d’une fonctionnalité réside dans la qualité de sa mesure. Connaître l’impact est important, savoir le mesurer tout autant. Il faut donc le prévoir dès la conception. 50inTech utilise des bases MongoDB que vient consommer l’outil d’analytics Amplitude. Là aussi l’outil doit se plier aux besoins de l’équipe et non l’inverse, si la mesure qui a été définie n’est pas mesurable telle quelle, il ne faut pas exclure une part de développement pour pouvoir remonter les bons indicateurs qui témoigneront (ou non) du succès des fonctionnalités délivrées. 

Faire grandir les équipes

Le succès d’une entreprise passe par le succès de son produit ou de ses services mais également par les collaborateurs qui la composent.

Mettre en place une équipe R&D

Grâce au statut JEI (Jeune Entreprise Innovante) qui octroie des avantages aux entreprises de moins de 11 ans qui œuvrent sur des travaux de recherche et développement (recherche fondamentale, recherche appliquée ou développement expérimental), Hélène a pu mettre en place une équipe R&D composée de personnes provenant de milieux divers comme la psychologie, la cognitivité ou la data science. 

Mettre en place cette équipe n’a pas été la tâche la plus dure, il a fallu ensuite évangéliser l’entreprise et la familiariser à une démarche data-informed, le but n’étant pas d’inonder les équipes de chiffres mais que chacun puisse trouver les bons indicateurs d’impact et sache comment les trouver ou vers qui se tourner pour les récupérer.

Faire éclore le potentiel de chacun

“Il faut rester en mouvement d’apprentissage, d’écoute”

Pour se dégager du temps et satisfaire la mission de l’entreprise, Hélène souhaite que l’équipe Produit soit la plus autonome possible. Pour cela elle a mis en place des rituels à défaut d’un point mensuel puis trimestriel où elle fait le point sur la progression professionnelle avec chaque membre de l’équipe Produit. Une skill wheel ou grille de compétences est utilisée comme référentiel. Hélène et le/la PM identifient à partir de cela des axes à travailler qu’ils listent ensuite avec des verbes d’actions, plus faciles pour établir un plan d’action. On reviendra sur les actions au prochain point pour évaluer les compétences à développer. L’évaluation vient principalement du/de la PM et Hélène l’assiste de ses conseils ou ressources (livres, podcasts, etc.). Ces rendez-vous récurrents sont l’occasion de forger une progression professionnelle personnelle en parallèle des objectifs de l’entreprise.

Outre cet objectif personnel de faire grandir les membres de son équipe, pour Hélène, le post de PM requiert certaines qualités : 

  • apprendre sans arrêt, garder une forme de curiosité qui permet d’être ouvert à des notions nouvelles
  • rester humble, les gens qui nous entourent ont chacun leur vision et elle peut nous apporter quelque chose
  • communiquer, cette qualité s’applique en fait à tous les collaborateurs de l’entreprise. Il faut savoir trouver le bon ton, le meilleur canal pour faire passer un message de manière efficace à ses interlocuteurs. Les équipes étant réparties entre Londres, Paris et l’Espagne, la communication est d’autant plus cruciale pour s’assurer que tout le monde est bien aligné sur les objectifs et la mission de 50inTech.

Hélène a à cœur de faire fructifier le potentiel d’innovation au sein de son équipe en favorisant une culture d’autonomie et de responsabilité. 50inTech prouve que l’impact peut se faire au niveau sociétal et que cela commence en interne !

Pour plus de contenus sur l’exercice du produit dans des organismes à mission, retrouvez nos interviews de Mathieu Rumeau @1001 mots, Alexia Dugeny @Article1 ou encore Angel Fragoso @Ada Tech School

Conseil en product management

Évènements et ressources

© IKXO 2023 – Mentions Légales

Site Créé par DOPE